CE standard : des couples suisses couronnés de succès

Pour la première fois, les deux couples suisses se sont qualifiés directement - donc sans redance - pour un deuxième tour lors d'un championnat d'Europe. Les champions suisses Volodymyr Kasilov/Yulia Dreier ont manqué de peu le troisième tour et ont obtenu une très bonne 25e place. Davide Corrodi/Maja Kucharczyk se sont placés juste derrière, à la 29e place. La paire lituanienne Evaldas Sodeika/Ieva Zukauskaite a pu défendre son titre à Bucarest.

Après une pause de deux ans due à la Corona, les championnats d'Europe de standard ont eu lieu à Bucarest dans l'une des magnifiques salles du bâtiment du Parlement roumain. Une première pour les couples suisses, qui se sont qualifiés pour la première fois sans redance pour un deuxième tour. Les deux couples ont ainsi pu confirmer leur tendance à la hausse. Kasilov/Dreier ont obtenu une très bonne 25e place, tandis que Corrodi/Kucharczyk se sont classés à peine plus loin, à la 29e place. La densité des performances lors d'un championnat d'Europe est généralement encore un peu plus élevée que lors d'un championnat du monde, car les couples de pays "exotiques" sont absents du tour préliminaire. Il ne manquait que 3 marks aux champions suisses du DUZ pour passer le tour des 24.

Ceux qui ont déjà participé à des championnats d'Europe, des championnats du monde ou des Grands Chelems savent apprécier cette performance. A partir du tour de 24, on ne trouve vraiment que de très bons couples sur la surface. Pour les deux couples, le fait de s'orienter depuis des années vers les tournois internationaux et les entraîneurs internationaux s'est avéré payant. Les deux couples suisses vont régulièrement chercher du savoir-faire en Italie et dans d'autres grands pays de danse pour s'entraîner et concourir dans leur environnement compétitif. Cela marque et stimule - et apporte le succès. Cela a également eu des répercussions sur le classement mondial de la WDSF : Corrodi/Kucharczyk se trouvent à la 44e place après les championnats d'Europe, Kasilov/Dreier à la 81e.

Dans ce décor historique et festif de la métropole roumaine, les Lituaniens Sodeika/Zukauskaite ont décroché leur deuxième titre de champions d'Europe. En finale, ils ont toutefois dû céder le tango au couple italien Francesco Galuppo/Debora Pacini, qui avait déjà convaincu par son dynamisme, ses émotions et sa joie de danser lors du tour préliminaire. En comparaison, les futurs vainqueurs ont dansé avec beaucoup de retenue, Sodeika en particulier n'avait pas le rayonnement positif qu'on lui connaît. Dès le tour des 24, ils n'ont obtenu que la deuxième place au classement par points. En demi-finale, ils ont été classés tout juste devant les Italiens, et en finale, la différence n'était que de 0,8 point.

Dans ce décor historique et festif de la métropole roumaine, les Lituaniens Sodeika/Zukauskaite ont décroché leur deuxième titre de champions d'Europe. En finale, ils ont toutefois dû céder le tango au couple italien Francesco Galuppo/Debora Pacini, qui avait déjà convaincu par son dynamisme, ses émotions et sa joie de danser lors du tour préliminaire. En comparaison, les futurs vainqueurs ont dansé avec beaucoup de retenue, Sodeika en particulier n'avait pas le rayonnement positif qu'on lui connaît. Dès le tour des 24, ils n'ont obtenu que la deuxième place au classement par points. En demi-finale, ils ont été classés juste devant les Italiens, et en finale, la différence n'était que de 0,8 point. Jusqu'à présent, les champions du monde lituaniens en titre ont toujours gagné avec au moins 6 points d'avance. Un duel passionnant s'annonce donc pour l'avenir. Le couple estonien Madis Abel/Aleksandra Galkina a lui aussi attaqué à fond dès le début et dansé de manière dynamique. Ce qu'ils ont réussi à faire sur la piste de tango a suscité l'enthousiasme à chaque tour. Abel/Galkina ont été récompensés par une médaille de bronze pour leur première performance lors d'un championnat international, ce qui leur a permis de profiter de l'absence des couples russes et biélorusses.

Coupe d'Europe latine
La Coupe d'Europe de latin a eu lieu en même temps à Bucarest. David Buechel/Flavia Landolfi du TDSC étaient au départ pour la Suisse. Malheureusement, le sympathique couple a manqué de très peu la qualification pour le 2e tour lors de la redance. Plus chanceuse, "notre" Alessia Gigli, qui vit et s'entraîne à Brême et qui participe pour la Fédération allemande de danse sportive. Avec Daniel Dingis, elle a dansé de manière très convaincante jusqu'à la 3e place.

texte/images : Reini Egli

Postes liés

Les mots du président

Chère famille de l'ASPTT, chers amis de la danse sportive Alors que nous pensions avoir surmonté le pire à la fin de l'année dernière, une nouvelle mauvaise nouvelle est venue nous secouer à la fin du mois de février : la guerre a éclaté.

Lire la suite "

CS Décennie de danse - Victoire des favoris

Davide Corrodi/Maja Kucharczyk ont remporté à Genève-Vernier leur cinquième titre de champion suisse de danse à dix. Les demi-finalistes des championnats du monde de cette année, du Tanzsportclub Zug, ont remporté les dix danses et ont pleinement assumé leur rôle de favoris.

Lire la suite "
fr_FR
S'abonner à notre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour, les promotions et les avant-premières des produits à venir. Plus 20% de réduction sur votre prochaine commande.

Promotion nulla vitae elit libero a pharetra augue