Quelle finale endiablée au championnat suisse standard à Wallisellen ! Volodymyr Kasilov/Yulia Dreier (DUZ) n’ont battu Davide Corrodi/Maya Kucharczyk (TSCZ) que dans le Quickstep final pour s’assurer leur deuxième titre après 2017. Le bronze est revenu à David Büchel/Flavia Landolfi (TDSC).

D’une certaine manière, il semblait que la course serait serrée dans la catégorie principale. Plus récemment, les dix danseurs Corrodi/Kucharczyk se sont fait remarquer aux European Standard Championships et au tournoi de la WDSF à Brno. Mais Kasilov/Dreier, champions suisses pour la première et dernière fois en 2017, ont toujours été une force avec laquelle il faut compter. L’année dernière, ces deux couples et les futurs gagnants Bergant/Valentino étaient déjà en tête ex-aequo après quatre danses. Et cette fois encore, les deux couples favoris se sont retrouvés à égalité avant le Quickstep final. Kasilov/Dreier ont remporté les valses anglaise et viennoise, Corrodi/Kucharczyk le tango et le slowfox. Il n’y avait pratiquement aucune différence dans le Quickstep, les sept juges ont décidé en faveur de Kasilov/Dreier dans un rapport de 4:3 – il n’y a vraiment pas plus serré que cela.

Quelle finale endiablée au championnat suisse standard à Wallisellen ! Volodymyr Kasilov/Yulia Dreier (DUZ) ne se sont imposés que dans les « Nous n’étions concentrés que sur nous-mêmes et nous ne savons que si nous avons réalisé une performance de haut niveau », a expliqué Yulia Dreier après coup, « donc nous ne remarquons pas comment la concurrence s’en sort. Cette fois, ils étaient simplement plus détendus et ont complètement ignoré le fait que le titre était en jeu. Ils ne dansaient que pour eux-mêmes et donnaient simplement le meilleur d’eux-mêmes. Les pensées négatives des trois dernières années, où l’or leur manquait sans cesse, ont été balayées cette fois-ci. « Le public nous a poussés et portés dès le premier instant », a expliqué Kasilov à propos de la décontraction retrouvée, récompensée par ce deuxième titre après 2017. Pour Dreier, c’était déjà le sixième titre de championne ; elle l’avait remporté quatre fois auparavant avec son partenaire bernois Mark Stalder.

Le duel pour le bronze a été assuré par David Büchel/Flavia Landolfi relativement nettement devant Federico Antonini/Benedetta Castaldi. Ils ont terminé quatre fois à la troisième place, ce n’est que lors du Quickstep qu’ils ont dû laisser le couple DUZ les pousser à la quatrième place.

Des champs « maigres » de participants au concours pour les jeunes

Le fait que la STSV a un problème de jeunesse est devenu évident une fois de plus lors des finales des trois catégories de jeunes.

Dans la catégorie des jeunes, Roman Tikhonenkov/Eva Pikulina (DCNH) ont obtenu la médaille d’or devant Luano Brändle/Aleksandra Schürpf (TDC). Ces deux couples ont été surpassés en finale par le couple junior le plus jeune, Arjan Steurer/Aroa Martin, qui a dansé ensemble. Deux couples de juniors se sont malheureusement retirés au dernier moment, de sorte que le couple du TDC est devenu champion sans aucune compétition.

Dans la compétition des élèves, où il y a quelques années plus de dix couples avaient dansé pour les trois séries de médailles, il n’y a malheureusement eu qu’un seul duel entre deux couples DUZ ; Mihail Novikov/Elvira Sofia Frunz ont tranché en leur faveur devant Leonard Parashchenko/Sofia Novikova.

Geiger/Pisarenko remportent la Coupe Glattal 

Le clou de la Coupe Glattal, qui s’est déroulée en même temps, a été la catégorie principale latine, qui a également enthousiasmé le public professionnel présent lors du programme de la soirée. Les quatre couples du Turniertanzsportklub Zürich (TTZ) ont dominé la scène.

Les vice-championnes SM de l’année dernière, Tristan Geiger/Catherin Pisarenko, ont tenu leur rôle de favorites et ont assuré la victoire. Ils ont remporté quatre danses et n’ont été battus que dans la Rumba par les surprenants Dominik Zimmermann/Mae Hoffmeister. Dans le duel des sœurs jumelles, elles ont relégué Philipp Hofstetter/April Hoffmeister à la troisième place. La nouvelle paire Dominic Granwehr/Angelina Lesniak a également montré son potentiel en se classant quatrième.

Resulate

Interview des gagnants avec Yulia Dreier/Vova Kasilov

Texte : Martin Zinser, Photo: Reini Egli

Photo